HISTOIRES

D'ART

On a besoin de lectures sur l’art pour se projeter dans des ailleurs meilleurs, faire rentrer de la poésie et de la légèreté dans son quotidien !

L'art en valise facebook

L'art en valise
Archivart |

Paris 1936 - New York 1941- Tunis 2020

Une boîte en carton recouverte, enrubannée, de cuir, de tissu, de bleu, de rouge contenant des répliques miniatures d'œuvres, des prints, quelques photos, fac-similés ou reproductions de tableaux, collées, dépliées sur fond foncé ou un peu moins, 40,30,10 cm

Boîte déployée en triptyque pour présentation…

« The more I look at it, the more I like it » l’a-t-il si bien dit, Marcel Duchamp, car ceci correspond parfaitement à ce que l’on ressent face aux  diverses sélections  figurant dans l’expôt « l’art en valise » ; A la base d’une œuvre d’art il doit y avoir une intention, une démarche, pas uniquement un désir de performance technique.

Il s’envisage l'édition d’autres boîtes qui rassemblent, archivent, décuplent des œuvres contemporaines, dont l'approche est définie à partir théories esthétiques.

Ainsi naît l'idée d'une sorte d'« album » qui présente des images imprimées de ces peintures, mais aussi des reproductions miniatures, en trois dimensions, des sculptures et des sortes de « ready-mades » se manifestant dans des supports improbables, car anodins, vus tous les jours mais jamais regardés , parmi lesquels, citons, la 9ardha, l’assiette . En ce qui concerne les reproductions de peinture, l’artiste a colorié des photographies noir et blanc, créant ainsi de nouveaux originaux, certifiés de sa main. De la part de l'inventeur des ready-mades, cette démarche réveille d'intemporelles interrogations sur l'art et ce qui le caractérise ; Duchamp prône l’art intellectuel, ou comment concevoir mentalement l’œuvre d’art, non pas forcément la fabriquer, car tout est œuvre d’art, du moment que c’est signé par l’artiste. Dans l’art en valise, l’art  fait volteface grâce à Marcel, Safa, Mona, Aicha… et probablement d’autres à venir.

A la richesse des objets qu'elle contient, cette édition devient une œuvre à part entière : L’art-en-valise, est une sorte d’œuvre dont la particularité consiste à réunir une multiplicité de pièces qui sont en même temps des reproductions et des originaux. ARCHIVART propose en somme un petit musée portatif qui rappelle la circularité de l'une des définitions données, par Marcel lui-même, à l'art, il dit : c'est le musée qui fait l'art, mais l'art qui fait le musée. Nous assistons désormais à la réalisation d’une œuvre reproductible à l’infini, faisant intervenir la matière grise en opposition au précepte rétinien ; d'autres ouvertures sur d’autres paysages…

Réunir des idées dans une boite, les enfermer pour ensuite les rouvrir et éventuellement les saisir, les reconsidérer ; la poésie de ce musée miniature de l’art, est  telle qu’il nous permet, à nous regardeurs, de toucher, manipuler, posséder, mettant ainsi en place une rêverie perpétuelle et alimentée à chaque miniature, à chaque reliquat…

Zouha Chaibi